Décollage immédiat… pour l’au-delà!

Fin avril, une fusée décolle de la Terre pour propulser des astronautes dans l’espace, dont notre petit français Thomas Pesquet. Cocorico, c’est lui qui nous partage ses magnifiques photos de la Terre depuis la Station Spatiale Internationale via son compte Instagram (pour ceux qui ne sont pas encore abonnés… je vous invite vraiment à le faire!).

Pourquoi je vous parle de lui aujourd’hui?

D’abord, parce que je trouve cela réellement FASCINANT, pas vous? Vous vous rendez compte : quelques rares humains sont actuellement confinés dans une capsule qui gravite à des centaines de kilomètres au-dessus de la planète, et ils nous envoient des photos!! C’est extraordinaire de connaitre ça! Auriez-vous pu l’imaginer lorsque vous étiez enfant? Moi non. Thomas Pesquet nous offre un nouveau regard de notre belle Terre depuis SON point de vue, inaccessible à la majorité des humains. De là où nous sommes, même en levant les yeux au ciel, il nous est impossible de voir cette capsule dans laquelle ces astronautes habitent pour quelques mois. Pourtant, nous en recevons des images en direct, comme s’ils étaient là, à côté de nous… il suffit de se brancher sur les réseaux sociaux. C’est magique!


Si je vous en parle, c’est surtout pour faire un parallèle avec un sujet qui me concerne particulièrement : la médiumnité, et la communication avec l’au-delà (en particulier avec nos guides de lumière).

Il n’existe pas (pas encore!) de téléphone pour communiquer avec l’au-delà. Je n’ai pas non plus trouvé leur compte Instagram… Par contre, la communication est déjà possible. Si, si!! On appelle ça les « médiums », ça vous dit vaguement quelque chose? Nous sommes là pour faire le pont entre 2 mondes, et pour transmettre des messages de différentes natures, selon la sensibilité qui nous anime. Certains seront de simples « messagers », d’autres des sortes de « nettoyeurs », pendant que d’autres seront occupés à transmettre un fluide de guérison. Chaque médium, à sa façon, est une sorte de canal vers l’au-delà, pour permettre aux vibrations de lumière et d’amour de s’incarner sur Terre, et de montrer le chemin aux individus qui se réveillent et qui s’ouvrent à une nouvelle perception de la réalité terrestre.


Chaque être humain a la capacité de se relier à cette force, chaque individu peut trouver le chemin vers la lumière, sans attendre de frôler la mort. Chaque personne peut se brancher au compte Instagram de l’au-delà…

Il suffit d’ouvrir son coeur, et d’écouter. Vraiment. Sincèrement. Profondément.

Mais voilà, le chemin pour y parvenir n’est pas si simple.

Beaucoup de marchands de spiritualité vont vous vendre du rêve, vous promettre la lune à moindre effort, ou à coups de gri-gris onéreux. Je ne ferai jamais ça, car j’ai choisi la Vérité, même si elle n’est pas facile à entendre.

Pour ouvrir son coeur, celui-ci doit être guéri de ses blessures, sinon l’hémorragie continue, et il est impossible de se connecter à la dimension lumineuse et légère dont je vous parle. Les caillots bloquent la fluidité de la communication… Guérir son coeur n'est pas chose facile, cela demande du temps, et surtout beaucoup de courage.

Or, la plupart des gens passent leur temps à camoufler leurs blessures, à les nier, à les minimiser, à les fuir. Je ferai d’ailleurs un post plus détaillé à ce sujet prochainement. Parmi ces gens, certains parviennent même à créer des bulles d’illusion spirituelle, car ils ont des flash, ou des intuitions lors de méditations, car ils utilisent des pierres ou des huiles essentielles, mais tout cela n’est qu’un moyen supplémentaire de fuir leur(s) blessure(s) émotionnelle(s). La bulle d’illusion se transforme alors en ce que j’appelle la « fausse lumière», qui n’est qu’un simulacre de spiritualité. Là aussi, j’en parlerai plus longuement ultérieurement.

Si vous choisissez la guérison du coeur, vous pourrez accéder à une nouvelle dimension, dont vous ne pouvez pas soupçonner la beauté et l’immensité.

Mon coeur étant désormais guéri, je peux témoigner de cette magie qui s’est installée : en branchant mon coeur avec la véritable source de lumière (avec le compte Instagram de l’au-delà!!), je me sens en apesanteur mon corps de chair, la gravité de la mort a disparu.

Et contrairement à Thomas Pesquet, je peux vivre ces sensations les deux pieds bien sur Terre! Tant mieux, moi qui déteste les manèges à sensations fortes, monter dans une fusée… même pas en rêve!

Thomas : chapeau bas!



Pour découvrir mon parcours, je vous invite à lire « Vénus, le chat qui attendait Jupiter »

Pour prendre RDV pour un soin de l’âme, consulter cette page.



41 vues0 commentaire