Il était une fois… une histoire vraie (attention magie!)

L’histoire se déroule un mardi de novembre. Ce jour-là, je décide de replonger dans le manuscrit de l’histoire de Vénus pour y apporter les dernières retouches qui me trottent dans la tête. Dès le début de la relecture, les larmes m’envahissent… mes propres mots viennent me toucher. Après les avoir laissés se décanter pendant quelques semaines, je réalise à quel point ils sont forts, je prends conscience de l’ampleur de mes révélations. « La journée va être longue, au milieu des mouchoirs », ai-je pensé immédiatement. Qu’importe, je continue mon travail de relecture.

Depuis mon post « À l’épreuve de la patience », les bonnes nouvelles commençaient à revenir dans ma vie, les contretemps avaient annoncé leur date finale. La détente s’invitait même dans mon quotidien - timidement, certes, mais présente malgré tout.

C’était sans compter sur le téléphone, cet appareil maudit dont j’avais pourtant coupé la sonnerie pour ne pas être dérangée pendant que j’écris. Le nom qui s’affiche sur l’écran me dit « Réponds, c’est important ». Et là, tout bascule en quelques minutes. Encore une fois. Pour la deuxième fois en moins de deux mois.

Donc les contretemps techniques ne sont pas terminés, au contraire, ils semblent s’aggraver après avoir donné l’illusion de s’être calmés. La probabilité de vivre de tels évènements de façon cumulée est plutôt faible, mais visiblement, j’aime défier les lois statistiques! Je ne peux pas vous en révéler les détails, c’est le genre de situation que je ne souhaite à personne.

Alors je me raccroche à ce que je peux.

L’humour - cynique, avouons-le…

La colère, la rage, qui reste un moteur pour avancer et trouver des solutions. Qui empêche de sombrer dans le désespoir.

La confiance, en me rappelant cette citation trouvée dans un livre génial de développement personnel (« Tu vas tout déchirer » de Jen Sincero. Je recommande vivement!)



La foi. Quand les choses tournent au vinaigre, quand elles semblent s’aggraver, c’est que ça s’améliore (étrange, n’est-ce pas?), et que la vie nous prépare quelque chose de plus grand encore (si, si, moi j’y crois!). Il ne faut pas se décourager, ne pas baisser les bras, et garder le cap. Même si tout semble montrer qu’on fait fausse route…

Au bout de deux heures à tenter de me calmer, je sors de la maison pour déposer quelques affaires dans ma voiture. Il fait très doux aujourd’hui, et je profite de ce beau temps pour m’asseoir quelques minutes au soleil, au bord de la fontaine du village. Le bruit de l’eau m’apaise, j’improvise une petite méditation pour recevoir mes précieuses intuitions. Je retourne à la maison pour y récupérer mon carnet et mon téléphone, j’ai besoin d’écrire au soleil pour continuer ma méditation. Pour la première fois depuis dix ans que je vis ici, je m’assieds sur les marches de l’escalier en pierre qui descend de l’église du village, et j’appelle mes Anges Gardiens. Je demande de l’aide, j’en ai grand besoin…


C’est alors que mon regard se tourne sur ma gauche, comme s’il était appelé par quelque chose. Et là, je le vois.

Un caillou doré, avec un message écrit dessus.


Qu’est-ce que c’est? Je m’approche de lui, je l’attrape, et je lis le message :

« Pour les uns qui voyagent, les étoiles sont des guides » - Le Petit Prince.



Les larmes m’envahissent immédiatement… Je rêve, ou ce caillou est littéralement en train de me parler?!? Que fait-il ici, d’ailleurs? Tout pile aujourd’hui, avec un message qui semble m’être totalement destiné en plein coeur de mon désarroi. Donc mes Anges Gardiens n’ont pas fini de me surprendre, ils sont toujours près de moi lorsque j’ai besoin d’eux.

Je retourne le caillou magique, et je vois les dernières inscriptions qui me laissent perplexe :

« Rdv page Facebook Les cailloux voyageurs »

et « EMMENEZ-MOI ».



Ok, le caillou, je t’embarque à la maison. Mes problèmes sont loin d’être réglés, mais tu as au moins le mérite de me faire sourire. Grâce à toi, je continue de croire en la vie.

Elle est magique.


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout