La vie de Vénus - Inspiration

Comme tous les matins, Vénus vient me réveiller en miaulant à la porte de ma chambre que j’ai laissé fermée pour pouvoir dormir tranquillement - Vénus a tendance à beaucoup bouger pendant la nuit. Lorsque je lui ouvre, Vénus m’inonde de ronrons et de câlins, pour me souhaiter une bonne journée. Elle frotte son museau contre ma main, contre la lampe de chevet, tout en ronronnant très fort. Elle est heureuse de me voir et ne se cache pas de me le dire. Les chats sont tellement plus spontanés que nous, humains, pour montrer leurs sentiments en toute franchise. Ils n’ont pas peur d’aimer, tout simplement, et nous devrions nous en servir de modèle bien plus souvent.

La journée commence par un premier rituel indispensable pour Vénus : remplir sa gamelle! Ce matin, inutile de renflouer la gamelle de croquettes qui est encore bien garnie… seule celle qui contenait de la pâtée l’intéresse! Ses petits miaulements éplorés me font bien comprendre qu’il faut vite remplir cette écuelle trop vide à son goût.

Nous prenons notre petit-déjeuner en même temps, moment crucial pour brancher le moteur de notre corps. Mes pensées divaguent, je viens d’avoir une idée : et si je racontais mes chroniques félines sur mon blog? Je suis en train de mettre un point final à ma saga de chats, le tome de Vénus qui paraitra bientôt sera le dernier. Mais je peux continuer autrement! Moi qui étais coincée depuis plusieurs semaines avec l’impossibilité de reprendre la plume, je retrouve enfin l’élan pour écrire. Les idées fusent. Mon miroir Vénus m’inspire, à n’en pas douter. 

D’ailleurs, je réalise qu’il me faudra rajouter deux détails importants dans cette histoire qui n’est pas encore totalement terminée. Ce n’est peut-être pas un hasard si la publication est retardée, ces détails sont importants. Je vais prendre le temps de tout relire et corriger les passages qui ne sont pas parfaitement aboutis à mes yeux. Je vais prendre le temps de la bichonner, cette histoire, de la polir, de la lustrer. C’est ma pépite, mon diamant, ma création. Mes livres me donnent envie de me lever le matin. Les mots sont faits pour moi, je suis faite pour eux. Notre union n’est pas encore officielle, mais j’y travaille activement. 

Je traverse cette phase de transition matérielle où je dois clôturer tous les chapitres de mon ancienne vie pour pouvoir incarner qui je suis. Pour pouvoir enfin dire au monde extérieur : «je suis écrivain», avec enthousiasme et fierté. J’ai osé prendre les décisions qui s’imposaient pour permettre à mon rêve de se concrétiser, mais je ne peux pas brûler les étapes. Je dois absolument calmer mon impatience et accepter de traverser les étapes actuelles sans m’agacer. Et m’inspirer de ma muse, ma jolie Vénus qui reste paisible à mes côtés, en contemplant le paysage extérieur à travers la fenêtre, avec calme et quiétude. Sa méditation féline est seulement entrecoupée par la présence d’un petit moineau qui vient la troubler et réveiller son instinct de chasseuse et la faire claquer des dents… enfin… les quatre incisives qu’il lui reste! 

Dommage ma beauté, sans tes dents, tu ne peux plus croquer les oiseaux désormais! Mais tu peux retourner à ta gamelle, il reste encore de la pâtée. Et si la frustration devient trop grande, souviens-toi que cette opération t’a guérie de ce méchant virus qui attaquait tes gencives. 

Mais surtout, quoi qu’il arrive, n’oublie jamais qu’avec ou sans tes dents, je t’aime du plus profond de mon coeur. 


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La vie de Vénus - Gourmande

Si vous avez un chat - ou en avez déjà eu un - vous connaissez certainement ces friandises dont nos amis félins raffolent. La publicité a forcément réussi son coup marketing, n’est-ce pas? J’ignore ce