Le désencombrement matériel

On peut commencer par désencombrer ses placards, en triant les vêtements que l’on ne porte plus, soit parce qu’ils ne sont pas à la bonne taille, soit parce qu’ils ne correspondent pas à la personne que l’on est aujourd’hui.

Pour faire cela, je recommande particulièrement la méthode Marie Kondo que je trouve intéressante et efficace. Nul besoin de tout appliquer à la lettre façon culture japonaise, on peut en piocher quelques idées phares, surtout au début. N’oubliez pas que le plus important est d’initier un mouvement vers un désencombrement progressif, pas de faire une révolution totale dans votre façon de vivre!

Par exemple, la première chose que j’ai adoptée dans cette méthode est la façon de plier le linge. Non seulement j’ai gagné une place incroyable dans mon armoire, mais en plus, j’ai désormais une visibilité immédiate des pièces d’une même catégorie. Exemple : en rangeant les T-shirts dans le même tiroir, je vois d’un seul coup d’oeil s’il y a des couleurs qui se répètent ou absentes. Je serai moins tentée d’acheter un 12e T-shirt noir si j’en ai déjà trop!


La deuxième chose que je recommande pour le tri des vêtements, c’est de mettre de côté tout ce que vous ne portez plus depuis au moins 2 ans, qu’importe la raison. Même si vous n’arrivez pas à le faire sortir de la maison, faites en sorte de ne plus l’avoir dans votre armoire… il n’y a rien de pire que le fait de perdre du temps à choisir sa tenue le matin car le dressing est encombré par des vêtements trop petits / trop grands / que l’on n’aime pas.

Cette étape-là est primordiale!


Dans sa méthode, Marie Kondo conseille de choisir de garder les vêtements et les accessoires qui nous procurent de la joie lorsqu’on les touche ou qu’on les porte. Pourquoi pas… Je trouve que ce n’est pas toujours facile à faire, surtout pour des chaussettes!


C’est seulement après avoir fait un premier tri que vous pourrez décider de la seconde vie de ces vêtements encombrants pour vous : Vinted, friperie, vide-dressing, Emmaüs… De multiples solutions existent de nos jours, à chacun de choisir celle qui lui correspond. Et n’oubliez pas la phrase magique : « l’encombrement des uns fait le bonheur des autres »!

Bon. Je ne suis pas en train de prôner le minimalisme absolu, qu’on soit bien d’accord! On peut aussi conserver un besoin de diversité dans nos vêtements, pourvu que cela soit fait en totale conscience. Je l’avoue, je reste une incorrigible coquette qui aime avoir une garde-robe bien fournie… tout ce qui est à l’intérieur de mon dressing est CHOISI, me ressemble et me procure une grande JOIE.


Vous pourrez également appliquer la même méthode pour les objets et meubles de la maison, en commençant par les choses évidentes pour vous. Tous ces objets qui vous encombrent, et pour lesquels vous vous dites : « un jour, je les jetterai… ».

Un jour…?

Ou aujourd’hui?

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout