Mon BuJo de feignasse : généralités (1)

Dans un billet précédent, je vous parlais de ma rencontre avec le Bullet Journal (lien vers l’article). Au travers de plusieurs billets, je vais vous présenter en détail à quoi ressemble mon BuJo dans sa structure et dans sa forme. Je vous propose de voyager avec moi dans l’organisation de mon planning, pour partager avec vous toutes ces bonnes idées qui ont littéralement changé ma vie et mon rapport au temps. Cela fait environ 2 ans que je l’utilise ainsi, et je peux témoigner de l’efficacité de ma méthode.


« Pourquoi tu ne le fais pas publier? » m’ont réclamé plusieurs personnes de mon entourage. C’est une bonne idée, en effet, mais je ne savais pas COMMENT le faire.

Ça y est, j’ai trouvé une solution. Je suis en train de mettre en page mon super agenda-BuJo pour le faire imprimer et vous le proposer avant la fin de l’année.

SURPRISE! Je vais bel et bien publier un livre en 2020, et il va peut-être vous changer la vie!

Cette série d’articles (et de vidéos à venir sur YouTube) est donc une sorte de répétition générale pour le futur mode d’emploi de votre BuJo, qui vous sera livré clé en main, mais le plus épuré et fonctionnel possible. Je suis en train de tout construire, merci pour votre patience!


Avant toute chose, laissez-moi vous expliquer pourquoi je n’utilise pas mon smartphone, ni pour noter mes rendez-vous, ni pour noter mes « to-do list ». S’il peut paraitre plus rapide et pratique de tout centraliser dans votre téléphone, ce n’est peut-être pas le cas…

La première raison concerne l’intégrité de mon cerveau et de mes neurones. Les connections cérébrales sont différentes quand on écrit à la main par rapport au clavier. On ne retient pas les choses de la même façon quand on les note sur un écran ou quand on les écrit avec un stylo et un carnet. J’utilise le clavier tous les jours pour écrire, c’est rapide et pratique, mais je garde l’habitude d’écrire à la main TOUS LES JOURS! Et j’ai même décidé d’apprendre à écrire de la main gauche… mais ça, c’est un autre sujet que j’évoquerai plus tard!

Et puis soyons honnêtes : on perd davantage de temps à scruter son agenda électronique qu’à ouvrir un bel agenda papier. Vous ne l’avez pas remarqué? Observez bien…


La deuxième raison concerne la synthèse et la vision d’ensemble de mon emploi du temps. Quand on note ses listes et ses rendez-vous sur un téléphone, on a une vision linéaire, à l’instant T, sans analyse ni synthèse. Alors que lorsque j’ouvre mon BuJo, je peux voir en un seul coup d’oeil, à la fois les détails de ma journée, mais surtout la vision globale dans laquelle cette journée s’inscrit, notamment grâce aux couleurs que j’utilise. Vous comprendrez rapidement ce concept avec des exemples concrets.

Je n’aime pas la sensation d’être un robot qui accomplit une tâche de façon répétitive sans me poser de question. J’ai besoin que chacun de mes actes soit empli de sens et corresponde à un véritable besoin pour moi. Cela m’apporte un sentiment de complétude et d’épanouissement, cela recharge mon énergie vitale au lieu de la dilapider.

Écrire dans mon BuJo me permet tout cela. Si, si, je vous assure!


Un dernier point pour les réfractaires à l’organisation, ceux qui pourraient me dire que faire un tel carnet est trop rigide et ne laisse que peu de place à la fantaisie et aux imprévus… QUE NENNI! C’est tout l’inverse!! En posant une structure type dans votre agenda, cela apportera davantage de souplesse dans la gestion des imprévus. Alors que si vous ne posez aucun cadre, tout deviendra imprévu, urgence, et vous serez rapidement débordés… D’ailleurs, ne l’êtes-vous pas déjà?


Prêts à voyager?

Restez connectés!


NB : pour retrouver tous les articles au sujet de mon BuJo de feignasse, il suffit de cliquer sur la catégorie « Bullet Journal » au-dessus du blog, puis de se laisser naviguer… Bonne lecture!


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout