Mon BuJo de feignasse : Un peu de bla-bla avant de commencer… (2)

Le temps me fascine.

Tous les êtres humains sur cette planète possèdent une seule chose commune : 24h par jour, pour chacun de nous. Qu’importe notre niveau social, notre culture, le lieu où l’on vit… nous avons tous accès à la même quantité de temps, chaque jour.

Qu’en faisons-nous? C’est à chacun de nous de le définir.

Nous ne savons pas de combien de temps de vie nous disposons au total. La vie garde certains mystères qu’il vaut peut-être mieux laisser enfouis. Nous savons seulement que notre façon de vivre va conditionner notre espérance de vie. Les progrès d’hygiène et de médecine nous permettent aujourd’hui de vivre bien plus longtemps que nos ancêtres des cavernes, et de façon bien plus agréable. Je trouve cela extraordinaire!

Au XXe siècle, le rythme s’est accéléré de façon exponentielle. L’être humain s’est mis à courir. Après quoi? La question mérite d’être posée. C’est à chacun de trouver sa réponse.

J’entends souvent de nombreux individus se plaindre du manque de temps, ou du fait que «le temps passe trop vite ». Est-ce vraiment le cas?

Nous avons peut-être perdu de vue le sens de chacune de nos activités? Ce qui nous conduit à tourner en permanence en rond, tel le hamster dans sa cage.

Nous avons peut-être perdu la liberté d’utiliser notre temps comme on le désire pour se conformer à des normes sociales, culturelles, financières, familiales?

Nous avons peut-être une perception erroné du temps qui passe à cause d’une mauvaise gestion de notre temps quotidien? Une mauvaise organisation, en somme, qui serait la source d’une fuite importante d’énergie en nous.

Nous sommes peut-être devenus boulimiques, sur-sollicités en permanence vers des activités dont nous n’avons pas réellement besoin, et pour lesquelles nous n’arrivons pas à dire « non » ou « stop » ?


Avant, j’étais moi-même une boulimique du temps, avec un besoin irrépressible de remplir mes journées de nombreuses activités : du travail, du sport, des rencontres… sans jamais vraiment me poser, pour voir quels besoins j’étais en train de remplir de façon compulsive. À ce moment-là, je refusais de regarder. À vrai dire, je ne me posais même pas la question.

Puis la vie m’a obligée à modifier mon rythme avant qu’il ne soit trop tard…

C’est là que je me suis intéressée au Bullet Journal, (lien vers l’article). Petit à petit, j’ai réussi à simplifier ma vie d’une façon qui me ravit, moi l’hyperactive feignante!

Si vous cherchez sur internet, vous trouverez de nombreuses méthodes d’organisation de votre planning destinées à doper votre productivité. Mon intention n’est pas là. Au contraire! Mon but est de vous aider à redevenir maître de votre temps, pour que vous ayez la LIBERTÉ de choisir ce que vous désirez en faire. Si vous souhaitez être davantage productif, ok… c’est vous qui voyez! Mais je préfère vous prévenir : en appliquant ma méthode pendant suffisamment longtemps, vous risquez d’apprécier le fait de ralentir le rythme, de FAIRE MOINS, pour avoir davantage de temps pour ÊTRE.


Prendrez-vous le risque d’essayer?


NB : pour retrouver tous les articles au sujet de mon BuJo de feignasse, il suffit de cliquer sur la catégorie « Bullet Journal » au-dessus du blog, puis de se laisser naviguer… Bonne lecture!



21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout