Rencontre magique en voiture

Les rencontres magiques se produisent n’importe où, n’importe quand. Certains appellent cela le « hasard ». Moi, j’appelle ça un « message », comme si l’Univers tout entier avait travaillé activement dans l’invisible pour créer cette rencontre, afin que chaque personne reçoive le message qui lui était destiné.

Ce jour-là, l’Univers a mis le paquet. Laissez-moi vous le raconter…


J’avais planifié un week-end chez ma soeur qui habite à 400km de chez moi. D’habitude, je m’organise à l’avance pour optimiser mes frais de déplacement, en publiant une annonce de covoiturage. Cette fois-ci, je n’arrivais pas à anticiper, la vie m’ayant obligée à vivre au jour le jour depuis plusieurs mois. En plus, je n’avais guère envie de partager mon trajet avec des inconnus. Tant pis pour les frais, me disais-je, j’ai besoin de rester libre dans mes horaires de déplacement, je n’ai pas envie de m’imposer une quelconque contrainte. Pas en ce moment. J’en ai déjà trop à gérer.

Deux jours avant le départ, je change d’avis, et publie une annonce. Pour une seule place libre. Ma voiture est petite, mon coffre également. Je m’adapte.

Jour du départ planifié : jeudi, 15h. Personne ne va s’inscrire au dernier moment… me disais-je.

Ce matin-là, à 10h, je reçois une notification pour une demande de réservation pour mon trajet aller. Ah bon? Ok, je valide. Une jeune fille de 20 ans, sans permis, habituée des trajets partagés, et qui va m’accompagner pendant la moitié du mien. Ma pensée immédiate fut la suivante : « c’est génial d’avoir 20 ans de nos jours, on peut voyager facilement, à moindre coût, même quand on n’a pas le permis! » De mon temps - phrase de vieille croûte!! - j’avais absolument besoin de mon permis pour être libre dans mes déplacements. J’admire cette jeune fille qui s’inscrit au dernier moment pour rentrer chez elle, je ne suis pas capable d’un tel lâcher prise… Première leçon.

L’heure du départ est là, je récupère ma jeune passagère et la met immédiatement à l’aise. Nous discutons rapidement et facilement, un feeling immédiat s’installe. Je ne peux pas m’empêcher de focaliser mon attention sur son jeune âge, la moitié du mien, vu qu’il s’agit de l’actualité qui occupe mon esprit actuellement. Pourtant, elle parle d’une façon très mature. Elle ne ressemble en rien aux jeunes habituels de 20 ans.

Au bout de quelques minutes seulement, je me rends compte que cette rencontre est magique… à quel moment? Lorsque je lui parle de mes livres.

« Ça a l’air intéressant! Et j’adore lire, depuis toujours » me répond-elle.

J’explique en quelques mots le contenu de mes deux romans, en précisant que le deuxième est davantage tourné vers un univers ésotérique, un peu barré.

« Oh, génial! J’adore tout ce qui a trait à l’ésotérisme! Justement, demain je pars dans le pays basque avec ma tante qui va assister à un stage de Reiki! ».

Ok. C’est bon l’Univers, j’entends le message… Je vais me régaler pendant les 2 heures du trajet partagé avec cette jeune fille?

Gagné!

Nous discutons comme si nous nous connaissions depuis toujours, ses mots ressemblent aux miens. « Je déteste la normalité », me dit-elle. Pareil! Je suis troublée. Elle est pourtant si jeune… Mais l’âme n’a pas d’âge, voyons! Deuxième leçon.

Je découvre un bout de sa vie, les raisons de sa maturité, le trouble continue. J’ai l’impression d’être à côté de mon « mini-moi », qui n’a que la moitié de mon âge et qui vient partager « comme par hasard » la moitié de mon trajet. L’effet miroir entre nos actualités respectives est très puissant. Elle se trouve dans un tournant important de sa vie. Moi aussi. Elle a la sensation d’avoir tout perdu. Moi aussi. Pourtant, nous nous sentons tellement riches de l’intérieur, mais nous ne savons pas toujours quoi en faire.

Son corps lui envoie des alertes que j’ai moi-même entendues il y a quelques années, je peux l’éclairer et la rassurer sur son état. J’aimerais pouvoir lui dire tout ce qu’elle a besoin d’entendre pour continuer de la rassurer, mais j’ai confiance sur le fait qu’elle le découvrira par elle-même et que mon éclairage continuera par-delà ce simple trajet. Grâce à mes livres. Grâce à sa réceptivité et sa curiosité. Grâce au fait qu’elle vient de la même planète que moi, et qu’elle non plus ne croit pas au « hasard ». Elle entendra les messages qui lui sont destinés, au bon moment pour elle. « Laisse faire la vie ». Troisième leçon.

J’aurais tellement aimé que quelqu’un me rassure sur ma différence lorsque j’avais son âge, que l’on me dise « tu n’as rien d’anormal ou de pathologique, tu es juste en connexion avec le monde de l’âme, tu es juste médium ». Par cette rencontre magique, j’ai presque l’impression d’avoir fait un saut dans le temps… j’ignorais que ma petite voiture était en réalité la DeLorean!* En plus d’avoir rassurée cette « petite moi intérieure » qui a tant souffert d’incompréhension, je suis heureuse d’avoir pu semer une graine qui fleurira un jour au sein d’une nouvelle âme. Heureuse de voir que la transmission de la force de vie peut se produire de différentes manières.


Quand nous arrivons à destination, nous n’en revenons pas de la rapidité avec laquelle le trajet s’est déroulé. « Déjà? Tu ne veux pas continuer le trajet avec moi? » lui dis-je en plaisantant.

Au moment de nous dire au revoir, nous remercions l’Univers d’avoir orchestré cette rencontre magique. Elle annonce le début d’une nouvelle étape, pour chacune de nous.

À mon arrivée, j’ai envie de raconter cette histoire sur ce blog : voilà à quoi ressemble mon quotidien magique, vous devriez essayer! C’est très facile : il suffit de débrancher le mental, et de rester seulement en connexion avec le coeur. Essayez… vous ne pourrez plus vous en passer!


Une nouvelle passagère de 20 ans s’est inscrite pour partager un bout de mon trajet retour… sera-t-elle une rencontre magique? J’ai hâte de le découvrir!



*film "Retour vers le Futur"

42 vues0 commentaire